Death Metal, Reviews

Inhuman Condition « Fearsick »

En Juin 2021 les floridiens d’Inhuman Condition sortaient leur premier album « Rat°God », bien ancré dans le death-metal old-school de grande qualité. Normal me direz-vous, lorsque que l’on sait que le trio est composé de membres et ex-membres d’Obituary, Death, Deicide et Massacre. La dream-team de rêve quoi ! L’opus en question replongeait l’auditeur dans les incontournables que sont devenus « Leprosy », « From Beyond », « Haunted », et reçu un excellent accueil auprès des fans du genre et de la presse spécialisée. Vers Novembre de l’année dernière, un communiqué du batteur/chanteur Jeramie King annonçait que le groupe planchait sur un second album, sans donner davantage de détails, mais ça commençait à sentir très bon.

Maintenant nous y sommes, le LP en question s’appelle « Fearsick », sortira le 15 Juillet, toujours sur le label du groupe Listenable Insanity Records, et s’inscrit fièrement dans la lignée de son grand frère. Neuf titres pour une durée de 36 minutes, une production pas si différente que celle de « Rat°God », mais avec encore et toujours l’influence bien présente d’un certain Scott Burns. On est originaire de Floride, ou on ne l’est pas !

Vous l’aurez donc bien compris, « Fearsick » est tout aussi excellent que son prédécesseur, et tout puriste du genre se devra de posséder cet opus, qui même s’il ne révolutionne pas le genre, je ne pense pas que ce soit l’effet désiré par les musiciens, ne demande en revanche qu’à sublimer le style qu’il représente. Jubilation assurée ! Sans oublier la pochette du disque, confiée de nouveau à Dan Goldsworthy (Corpsegrinder/Accept/Cradle of Filth), enfonçant le clou du bon goût encore une fois.

La formation donne aussi régulièrement des concerts aux States, et ce qui serait bien pour l’année prochaine, c’est que le trio embarque son matos pour quelques dates en France et en Europe, histoire de présenter en live ses deux albums qui provoqueront quelques bousculades jouissives dans les pits des festivals d’été du Vieux Continent par exemple. Je dis ça, je dis rien. Et bien qu’à première vue ça ne saute pas vraiment aux yeux, le métal de la mort a encore de très beaux jours qui l’attendent. Un nouveau must du genre à se procurer d’urgence dès sa sortie !

Inhuman Condition, de gauche à droite : Taylor Nordberg (guitare) / Jeramie King (batterie/chant) / Terry Butler (basse)

Guillaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s